#1 Le Verbe – Yazid Oulab, une inspiration mystique (art) par Cécile de Hann

Extrait:

Incarner la vision, révéler en geste et en matière ce qui fut esprit, telle est la vocation du Logos — telle est celle de Yazid Oulab. En philosophie comme en théologie, le Verbe (ou Logos) peut désigner la déité manifestée : le Christ est l’énoncé qui s’est fait chair. Il est le Logos. Mahomet, par l’intermédiaire de l’archange Gabriel, l’annonciateur, reçoit la révélation de la parole du divin, lui qui est ignorant, à cet instant, de toute spiritualité. Dans toutes les traditions, le Verbe est l’expression extérieure ou l’effet de la cause qui reste à jamais cachée. Ecrit ou oral, il incarne la pensée ; il est la pensée. Dès lors, on ne peut dissocier Verbe et lumière. Car si le Verbe est la manifestation de l’invisible, d’une pensée qui se révèle et devient extérieure à elle-même, comme une figure qui l’objectifie ou une image qui la représente, alors comment cette image serait-elle visible en soi ? Dans son oeuvre, Yazid Oulab invente un destin matériel à ce qui n’a pas encore pris vie. Il s’agit de transfiguration.

Cosmic core, 2012, drawing made by graphite attached to drill on paper, 220 x 150 cm - source: Galerie Eric Dupont
Cosmic core, 2012, drawing made by graphite attached to drill on paper, 220 x 150 cm – source: Galerie Eric Dupont

L’intégralité de l’article est disponible en version pdf ou dans notre revue papier.


 

Cécile DE HANN a une formation de musicienne classique: violoncelle et piano.  Concertiste et professeur, elle écrit régulièrement des textes pour la galerie Éric Dupont; et elle travaille à la rédaction d’un second roman. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *