#1 Le Verbe – Des sens et des sensations (danse) par Jean-Marc Adolphe

Extrait:

La danse est-elle vraiment un « art non verbal » ? L’exemple japonais du Butô, cette « danse des ténèbres » inventée par Tatsumi Hijikata dans les années 1950, montre au contraire quelle intensité poétique peut relier le corps et le langage. La scène se passe à Tokyo, au milieu des années 1980, dans le studio où travaille Tatsumi Hijikata, inventeur du Butô, cette « danse des ténèbres » qu’il a conçue dans le Japon d’après-guerre. Ce jour-là, Hijikata est seul avec Yoko Ashikawa, la danseuse dont il se sent le plus proche, celle qui traduit le plus exactement les intuitions et les pensées du chorégraphe. De cette virtuose très particulière, un critique japonais a écrit qu’elle est « capable de se métamorphoser en une figurine de cire, en marbre, en terre, en insecte, démon, sorcière, chien, bébé, cadavre. Son sourire est le sourire d’un fantôme, d’une vieille femme, d’une poupée, d’une pierre, d’une jeune fille, d’un vent ; la solitude d’une âme lorsque toutes les créatures se sont tues devant le mystère de l’existence, le tremblement du néant de celui pour qui le sourire est la seule résistance possible. »


L’intégralité de l’article est disponible en version pdf ou dans notre revue papier.


Jean-Marc ADOLPHE est journaliste, essayiste et directeur de projets artistiques et culturels. Il est le fondateur de la revue de danse contemporaine Mouvement.

Capture d’écran 2017-01-19 à 16.00.25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *