#1 Le Verbe – Dissonances correspondantes, Antonio Contador (art) par Marie Bechetoille

Extrait:

Des gestes, des mots et du silence.

Performances et installations, monologues et dialogues, Antonio Contador interroge le langage, celui qui naît de l’absence, celui qui nous fait dire : « comment ne pas parler ? ». L’artiste, écrivain et sociologue de formation, met en mots et en actes une réflexion sur les différentes voix qui composent notre présent. Enchaînements, répétitions et reprises, sa course pour rien ou presque dessine des mouvements d’aller-retour du réel à la fiction.

Depuis 2011, Antonio Contador enregistre, lorsqu’il court, son environnement, le bruit de ses pas et de sa respiration, ses silences et ses mots. Qu’il s’agisse d’un trivial commentaire ou d’une réflexion poétique, le langage est en mouvement. La course empêche la clarté langagière et appelle à faire le vide à l’inverse d’une « prise de parole ». L’auditeur des Monologues en courant pour rien peut imaginer par le son cette traversée des arrondissements de Paris.


L’intégralité de l’article est disponible en version pdf ou dans notre revue papier.


Marie BECHETOILLE est commissaire d’exposition et critique d’art.  Diplômée du master professionnel « L’art contemporain et son exposition », elle est aujourd’hui nommée à la direction par interim du centre d’art contemporain – la synagogue de Delme.

taxinomie - copie 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *