Revue Dialog #1 Le Verbe

L’Editorial en quelques mots Commencer quelque part. Poser un principe. Nous nous sommes installés dans l’espace atmosphérique de cet « entre » que décrit Origène : «  Il nous faut donc chercher s’il existe dans les affaires humaines un état intermédiaire entre « le Verbe s’est fait chair » et « le Verbe était Dieu » ; comme si le Verbe avait retrouvé son état premier après son incarnation, en s’allégeant peu à peu jusqu’à redevenir…

taxinomie - copie 3

Extrait: Des gestes, des mots et du silence. Performances et installations, monologues et dialogues, Antonio Contador interroge le langage, celui qui naît de l’absence, celui qui nous fait dire : « comment ne pas parler ? ». L’artiste, écrivain et sociologue de formation, met en mots et en actes une réflexion sur les différentes voix qui composent notre présent. Enchaînements, répétitions et reprises, sa course pour rien ou presque dessine…

Extrait: Depuis le début du XXème siècle, les découvertes faites en physique [notamment l’absence de causalité dans les phénomènes quantiques et les propriétés de type esprit de l’Univers…] ont déclenché une mutation de la conscience humaine, voire même un saut de notre évolution biologique. Ces avancées ont fait de nous à la fois les acteurs et les témoins d’un changement de structure de la Conscience et sans doute de la…

Capture d’écran 2017-01-19 à 16.00.25

Extrait: Si, pour certains, et il n’est pas nécessaire qu’ils soient bien nombreux, une simple ligne blanche sur une chaussée n’est pas aussi infranchissable qu’un mur, nous allons au devant d’une hécatombe. J’ai eu souvent le sentiment que l’immatérialité de la ligne blanche était à l’oeuvre dans certains parcours délinquants, notamment pour des gens très jeunes. Il faut donc trouver les processus par lesquels cette ligne blanche devient un mur….

Extrait de l’essai ontologique sur une lecture de François Rachline: Parce que l’Homme est en devenir, Au commencement était le futur. Le temps auquel François Rachline nous initie dans son ouvrage apporte à l’exégèse une perspective contemporaine. Ses travaux sur le verbe hébraïque participent à l’ouverture des consciences vers une compréhension contemporaine de la Loi. Là où le fini et l’infini du verbe hébraïque ne se conjuguent pas au présent….

Capture d’écran 2017-01-19 à 16.00.25

Extrait : Traditionnellement, on traduit le mot islam en arabe par « soumission » en français. Cette soumission est comprise comme un acte volontaire d’abandon à Dieu, une résignation à sa volonté, forcément préférable à la volonté humaine. D’autres traductions existent mais restent minoritaires. A une époque où le concept d’individu est au coeur des représentations collectives, avec toutes les implications en termes de liberté individuelle et de prise en…