Le prix de la laïcité

La journée de commémoration de la loi de 1905 consacrée à la laïcité a été célébrée par la remise d’un prix par l’Observatoire de la laïcité. Cette année la journée a débutée par une conférence sur l’histoire de la laïcité et de l’enseignement laïque. Tenue à la Bibliothèque François Mitterand, la journée de la laïcité a également accueillie le premier ministre Valls. Soutenu par le ministère de l’éducation, Najat Vallaud-Benkacem a remis le prix de la laïcité.

Permalien de l'image intégrée

Patrick Cabanel, historien et directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études, a pour l’occasion rappelé que la laïcité distingue la de l’utilisation politique ou du discours religieux qui refuse l’autonomie de l’espace public. De même qu’il faut se méfier de ne pas abandonner l’universalisme au profit des populistes qui l’interprète à leurs guises. La n’est pas plus islamophobe aujourd’hui qu’anti-catholique à l’époque.

Permalien de l'image intégrée

Le discours d’Manuel Valls a principalement porté sur le rôle de la laïcité dans la société et sur l’usurpation du concept par les partis populistes.  « La laïcité c’est toutes les religions à leurs places, à bonnes distance de l’état. La c’est la Protection de toutes les libertés, elle rassemble toutes les différences. La , ce sont des Normes et tolérances. Nous ne sommes pas à l’abri des divisions. »

Enfin, le prix de la laïcité a été décerné à l’école Brassard, qui forme à la communication visuelle ses élèves, en leur proposant de créer des affiches sur le thème de la laïcité.

Permalien de l'image intégrée

CVx__1VWcAQkAET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *