La légèreté de Catherine Meurisse

Catherine Meurisse, en retard à la réunion de rédaction du Charlie Hebdo, ce jour d’attentat, raconte sa reconstruction dans une bande dessinée, qu’elle a délicatement appelée La légèreté. Une destinée. Une lente reconstruction au travers de dessins qui émeuvent, ravivent avec douceur les mémoires de douleurs collectives et individuelles. Une lente remontée, de la légèreté. Une BD au coeur de Catherine Meurisse, de son après Charlie. Le parcours d’une artiste racontée par ses soins, entre pastels et gris, couleurs de ses émotions.

 

Capture d’écran 2016-07-06 à 10.49.03

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *