En Quête de Sens, le documentaire.

A la croisée du documentaire et du film de voyage, ce film réalisé par Nathanaël Coste et Marc de la Ménardière part en quête de sens. En auto-distribution, il a déjà réalisé plus de 75 000 entrées.

Partis à la recherche de solutions alternatives, les réalisateurs ont rencontrés ceux dont les noms marquent un tournant dans la conception de la vie moderne, de Pierre Rhabi, Frédéric Lenoir, Vandana Shiva à Trinh Xuan Thuan et d’autres.

Planter une graine.

Le voyage commence en Inde afin d’alerter sur la marchandisation de la nature et sa destruction alors qu’elle est indispensable à la vie humaine. L’interdiction d’échanger des semences à cultiver, et le lobby de multinationales qui au fil des saisons ont rendues dépendants les paysans à leurs graines, a causé un taux de suicide très élevé dans cette couche de la population. Un paysan dira à ce sujet: « On ne se nourrit pas des chiffres sur vos ordinateurs » et que le plaisir s’achète certes, mais pas le bonheur. Les actions des paysans et de personnages comme Vandana Shiva, écologiste et militante, sont guidées par de fortes valeurs spirituelles.

La voie écologique.

En France, l’équipe part à la rencontre de Pierre Rhabi, agriculteur et penseur français, qui partage sa vision de « la grande imposture qu’est la modernité ». Pour lui la voie écologique qu’il a empruntée est devenue une véritable voie initiatique. Aujourd’hui, l’homme a suffisamment pillé la nature et a en cela atteint ses limites, il se doit de retrouver l’harmonie.

La prise de conscience.

Les philosophies orientales entendent le monde comme une illusion et le corps comme un véhicule pour la traverser. Afin de se libérer de ses illusions, la pratique de la méditation ou du yoga permet de vibrer à des fréquences plus élevées. En parcourant l’Amérique latine, les réalisateurs nous invitent à nous ouvrir à des réalités plus subtiles.

Cassandra Vieten, de l’Institute of Noetic Sciences, voit parmi les causes des problèmes auxquels nous sommes confrontés sur la planète, la limite de notre conscience au monde ainsi que nos croyances collectives.

Interdépendance scientifique. 

Ce que le bouddhisme enseigne depuis des millénaires, la science le découvre seulement. L’interdépendance est par exemple l’un des enseignements fondamentaux que Trinh Xuan Thuan reprend comme levier de compréhension du monde par la science.

En Quête de Sens a donc bien compris le sens de sa quête et il nous reste à apprendre comme le dit si bien Pierre Rhabi, l’élégance de la modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *