This volume of essays concentrates on the effects of preaching in late medieval and early modern Europe, particularly through the concept of charisma, a term introduced into the discussion of religion and politics by Max Weber. Used by Weber, the term indicates the power of a person to move others to action, to animate and mobilize them. The late medieval and early modern periods witnessed the emergence of preachers who…

Recueil de vingt-une études fondamentales sur les textes et les phénomènes scripturaires du judaïsme et du christianisme anciens. Les vingt-une études ici réunies représentent le fruit de vingt-cinq ans de recherches consacrées aux phénomènes scripturaires du judaïsme et du christianisme anciens, qu’il s’agisse de la mise en chantier des différentes éditions du livre de Jérémie et de ses réécritures « apocryphes » (l’Histoire de la captivité babylonienne et les Paralipomènes…

Revue Dialog #1 Le Verbe

L’Editorial en quelques mots Commencer quelque part. Poser un principe. Nous nous sommes installés dans l’espace atmosphérique de cet « entre » que décrit Origène : «  Il nous faut donc chercher s’il existe dans les affaires humaines un état intermédiaire entre « le Verbe s’est fait chair » et « le Verbe était Dieu » ; comme si le Verbe avait retrouvé son état premier après son incarnation, en s’allégeant peu à peu jusqu’à redevenir…

taxinomie - copie 3

Extrait: Des gestes, des mots et du silence. Performances et installations, monologues et dialogues, Antonio Contador interroge le langage, celui qui naît de l’absence, celui qui nous fait dire : « comment ne pas parler ? ». L’artiste, écrivain et sociologue de formation, met en mots et en actes une réflexion sur les différentes voix qui composent notre présent. Enchaînements, répétitions et reprises, sa course pour rien ou presque dessine…

Extrait: Incarner la vision, révéler en geste et en matière ce qui fut esprit, telle est la vocation du Logos — telle est celle de Yazid Oulab. En philosophie comme en théologie, le Verbe (ou Logos) peut désigner la déité manifestée : le Christ est l’énoncé qui s’est fait chair. Il est le Logos. Mahomet, par l’intermédiaire de l’archange Gabriel, l’annonciateur, reçoit la révélation de la parole du divin, lui…

Extrait: Depuis le début du XXème siècle, les découvertes faites en physique [notamment l’absence de causalité dans les phénomènes quantiques et les propriétés de type esprit de l’Univers…] ont déclenché une mutation de la conscience humaine, voire même un saut de notre évolution biologique. Ces avancées ont fait de nous à la fois les acteurs et les témoins d’un changement de structure de la Conscience et sans doute de la…

Capture d’écran 2017-01-19 à 16.00.25

Extrait: La pensée contemporaine, souvent schmittienne sans le savoir, adhère globalement, et de façon non critique, à l’idée que « tous les concepts prégnants de la théorie moderne de l’Etat seraient des concepts théologiques sécularisés ». Pour certains, l’empreinte du religieux habite même la laïcité qui serait d’autant plus sacralisée en dogme intouchable et non questionnée de la République française qu’elle serait un terme intraduisible. De nombreuses affirmations et propositions…

Capture d’écran 2017-01-19 à 16.00.25

Extrait: Si, pour certains, et il n’est pas nécessaire qu’ils soient bien nombreux, une simple ligne blanche sur une chaussée n’est pas aussi infranchissable qu’un mur, nous allons au devant d’une hécatombe. J’ai eu souvent le sentiment que l’immatérialité de la ligne blanche était à l’oeuvre dans certains parcours délinquants, notamment pour des gens très jeunes. Il faut donc trouver les processus par lesquels cette ligne blanche devient un mur….

Extrait de l’essai ontologique sur une lecture de François Rachline: Parce que l’Homme est en devenir, Au commencement était le futur. Le temps auquel François Rachline nous initie dans son ouvrage apporte à l’exégèse une perspective contemporaine. Ses travaux sur le verbe hébraïque participent à l’ouverture des consciences vers une compréhension contemporaine de la Loi. Là où le fini et l’infini du verbe hébraïque ne se conjuguent pas au présent….