Apocryphités de Pierluigi Piovanelli

Recueil de vingt-une études fondamentales sur les textes et les phénomènes scripturaires du judaïsme et du christianisme anciens.
Les vingt-une études ici réunies représentent le fruit de vingt-cinq ans de recherches consacrées aux phénomènes scripturaires du judaïsme et du christianisme anciens, qu’il s’agisse de la mise en chantier des différentes éditions du livre de Jérémie et de ses réécritures « apocryphes » (l’Histoire de la captivité babylonienne et les Paralipomènes de Jérémie), de l’évolution de la littérature « apocalyptique » judéenne et chrétienne (du 1er Hénoch à l’Apocalypse de Paul, en passant par le 4e Esdras et l’Apocalypse de Pierre), de la retranscription des traditions mémorielles au sujet de Jésus (dans l’Évangile selon Thomas et dans les dialogues de révélation de Nag Hammadi) et de leurs réécritures ultériures (dans le Livre du coq et autres évangiles tardo-antiques de la Passion), voire de leur réinvention moderne (comme dans le cas de certaines productions romanesques contemporaines ou dans celui beaucoup plus délicat de l’Évangile secret de Marc). Ces études démontrent qu’à l’instar de leurs collègues judéens, les narrateurs chrétiens n’ont eu de cesse de réactualiser les récits sur les origines du mouvement de Jésus, et que, contrairement aux idées reçues, la frontière entre canonicité et apocryphité a toujours été (et continue d’être) extrêmement poreuse et fluctuante.
Pierluigi Piovanelli, ancien élève de l’École pratique des hautes études, Section des sciences religieuses, docteur des Universités de Turin – Pise – Rome « La Sapienza » – Venise, est professeur de Judaïsme du Second Temple et Origines du christianisme à l’Université d’Ottawa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *